Annonce

Vous n'êtes pas identifié(e).

#5 Re : Factions » (Pré-FNO) 54th Tiny Locos » 24/01/2020 14:26

1.png
East Side LS > Willowfield > Faits Divers:

"DÉVASTÉS, ABANDONNÉS" LES HABITANTS DE WILLOWFIELD FACE AU TRAFIC

Par: Everett S. Phillips
Le: 24/01/2020

"18ST E/S" "RIFA TLS" A l'entrée du quartier, des tags qui sert d'aide-mémoire aux habitants les plus téméraires qui souhaiteraient balancer les activités criminelles de la bande locale. Bienvenue sur la 54th à Willowfield. A deux arrêts de bus du centre-ville (Ganton, Idlewood), le quartier est gangrené par le deal et les habitants se sentent "abandonnés".

Cet fin d'après-midi là, une quinzaine de clients potentiels défilent sous nos yeux dans le quartier, les yeux sur leur smartphone. Hommes et femmes, jeunes et vieux, dépendant ou non. Certains en veste et chemise, d'autres en t-shirt. "Les clients viennent de tous les recoins de Los Santos, de tous les milieux", explique une source policière. Lors de notre mise en situation sur-place un habitant nous décrit la scène comme telle:
"Si vous cherchez du cannabis ou de la cocaïne, c'est simple", raconte un habitant. "Dès que vous sortez de l'arrêt de bus face à l'ammu-nation, un rabatteur vous prend en charge, il vous guide jusqu'à un vendeur, vous donnez votre argent et vous attendez, au pied de ce bâtiment, qu'on vous apporte la marchandise."

On y vend essentiellement du cannabis et de la cocaïne (bien que des rumeurs circulent concernant la mise en circulation d'armes; rien d'officiel), pour un chiffre d'affaires quotidien estimé à plusieurs milliers de dollars. Des centaines d'acheteurs défilent chaque jour, au vu de tous. Parfois, "la file d'attente déborde telle qu'ils envoient les clients au fastfood d'à côté", raconte une autre habitante.

Cheveux courts, veste en jean, elle qui vit là depuis plus de 40 ans, estime que la situation a commencé à se dégrader il y a deux ans. Jusque-là, le trafic se pratiquait à petite échelle "caché dans les halls de bâtiment ou les ruelles", raconte-t-elle autour d'un café avec deux voisines. "Il y avait une bonne ambiance dans le quartier, et vous viviez aux portes du centre ville pour pas cher".

3.png

(M2 Arrêt McCain High School - Willowfield)


Mais l'emplacement, à 100 mètres du bus, au pied de l'autoroute et proche d'une gare routière, a aussi tapé dans l’œil des dealers. Poussés notamment par le démantèlement de trafics dans les quartiers aux alentours, expliquent les habitants, ils ont peu à peu pris possession du quartier.

Le trafic engendre également des tensions qui finissent dramatiquement par des règlements de compte, souvenez-vous la une qui avait frappé Willowfield, à ce jour encore, aucun auteur présumé n'a était jugé. @revue de presse 2019.

revue de presse 2019

V3su0un.png


Des habitants qui sont parfois condamnés à rester cloîtré chez eux ou encore "contrôlé" à l'entrée du bâtiment "ils m'ont déjà demandé ma carte d'identité" raconte une jeune mère de famille célibataire, résidente du quartier. Les halls de bâtiment insalubre et constamment dégueulassé par de l'urine ou encore des crachats, sans compter le nombre incalculable de mégots et autres détritus qui jonchent le sol.

Contactée par courrier recommandé, le service des forces de l'ordre dit avoir pris en compte la "situation de violence" et assure qu'une présence policière sera tenue "jusqu'à nouvel ordre".

Mais les habitants craignent que cela ne suffise pas: "Le quartier a été abandonné, on a laissé le trafic et le crime s'installer, ça a commencé avec deux-trois consommateurs. Aujourd'hui, il est là, en permanence. On ne voit plus d'issue."


màj thread ic

Ni2qy4F.png

Varrio 18 gang graffiti à Willowfield, fin d'année 2019.


18TH GANG TURFS AND CLIKAS


Varrio Eighteen, B.E.ST (Barrio Eighteen STreet), La calle dieciocho, Virus 18 ou encore 18TH Street Gang fut fondé dans les années 60's et tire ses origines du gang Clanton 14, l'un des plus anciens gang de Los Angeles. L'univers du Clanton 14 a eu pour conséquence de compromettre plusieurs générations de latinos (pour la plus part Colombiens ou Mexicains), c'est alors que le gang prend rapidement conscience du problème et décide d'écarter les fouteurs de trouble de ses rangs. Le Barrio 18 se créée à l'angle de Pico Union sur la 18ième dans un bar de prostitution "Chez Saydee'   par les exclus du Clanton 14.
*: Malgré son chiffre 14, le Clanton 14 n'est en aucun cas rallié aux Norteños, le chiffre est utilisé par rapport au numéro de leur rue de base.
Date de fondation C14: 30's
Date de fondation 18st: 60's


Issu des vermines et raclures du Clanton 14, le 18 st Gang prend forme dans le dos de ses aînées revalorisant même ses critères de recrutement. Ils bannissent les critères: d'âge, d'origine, de couleur de peau et passe même au-dessus de quelques préjudices moraux, tout ce qui à deux bras deux jambes est apte au combat et à être fait soldat. Engrossant ses rangs avec l'immigration latino-américaine, enrôlant alors des immigrés sans papiers et sans connaissance de la langue dans un bain de violence en leur promettant richesse et avenir, le gang trouve vite sa force et sa puissance de frappe dans son nombre, tellement nombreux que des factions du 18 th Gang se divise dans les quartiers et villes voisines / voisines. Le système Américain voulant détruire cette structure de gang décide d'arrêter et renvoyer les immigrés dans leur pays natal, rejetant alors la faute sur les immigrés clandestins. En réalité le système ne va faire qu'accentuer la progression fulgurante du mouvement 18 dans le reste du monde.

Lorsque les immigrés se font arrêter, ils sont renvoyés dans leur pays natals, chose encore plus bénéfique pour le gang car les immigrés eux-mêmes membres initié du 18 th Gang vont créer leurs propres factions dans leurs rues et ainsi immerger peu à peu la totalité du continent Sud Américain (Salvador, Mexique, Colombie, Venezuela, Honduras, Guatemala...).

Quant aux sujets dit "natif américain" étant né sur le sol américain, lors de leur arrestation l'état (sous la pression de l'armée dans la guerre contre l'Irak) se voit d'instaurer un système d'éducation forcé qui permet d'éviter la case prison en échange d'un service militaire dans la guerre contre le Moyen-Orient. Une nouvelle fois cette stratégique n'est que bénéfique pour la croissance du gang, c'est encore mieux que la prison l'école de la rue. Ici ils apprennent directement les techniques de combat, à se servir d'une arme lourde ou encore à tendre (et même réagir dans) une embuscade. On assiste à une mondialisation du gang, le rapport du FBI souligne que des crimes de gangs de rue sont commis sur des bases militaires ou à proximité; fusillades au volant d'une voiture, voies de fait, vols qualifiés, vandalisme, extorsion et blanchiment d'argent. Ce qui arrive dans la société civile se produit aussi dans l'armée, on y retrouve l’éventail complet des crimes de gangs. Le rapport du FBI ajoute que les bases militaires servent de point de recrutement; on voit maintenant des 18 TH en Espagne, en Allemagne ou encore en Irak et même en Australie. Le rapport est conclu comme situation dangereuse pour la sécurité intérieure du pays.

Lors du retour des soldats dans les rues, les gangmembers quant à eux resté fidèle à leurs gangs et non à l'Oncle Sam, partagent leurs connaissances dans les rues et s'en servent même lors de gangwars très intense, ci-dessous une vidéo d'un ancien membre de l'armée ouvrant le feu à la kalachnikov face à des policiers, la scène se déroule en Janvier 2005 sur le parking d'une épicerie.

âme sensible s’abstenir, contenu choquant

C'est à l'aube du nouveau millénaire que les 18 TH gang atteint son apogée, comptabilisant alors +/- 60'000 membres uniquement dans le pays (États-Unis), une médiatisation énorme, on y retrouve les 18 TH gang au cinéma, dans des documentaires ou encore même dans des séries télévisées. L'univers du gang captive Hollywood qui ne se cache pas pour surfer sur la vague de popularité du gang, voici une liste de factions bien connue du grand public:
- Columbia Lil Cycos XV3
- Shatto Park Locos 18
- Blue Devils Gangsters 18
- King Boulevard Gangsters
- Smiley Drive Gangsters
...

D'après le LAPD, certaines factions du 18th Street Gang ont développé un haut niveau de sophistication et d'organisation. Ceci est attribué aux connexions entre le gang et les cartels mexicains et colombiens. Le gang de la 18th Street est occasionnellement appelé Children's Army à cause de sa méthode de recrutement, auprès de jeunes étant encore à l'école primaire et au collège.
18th Street Gang est reconnu médiatiquement comment étant LE gang le plus violent des Etats-Unis, les reportages, documentaires ou encore films à l'effigie de leur pouvoir ne cesse d'alimenter et de le souligner les thèses à son égard.

Le 18TH reste jusqu'à la fin du 20ième siècles, à l'écart du mouvement de la eMe (Mexican Mafia), ce n'est qu'en 1992 que la eMe convoque un sommet avec des représentants du 18TH Gang dans le but d'établir des lignes directives dans les quartiers. La mafia ordonne à chaque faction du 18 TH Gang de lui verser désormais des redevances sur les bénéfices réalisés dans la rue, il les informe également qu'ils doivent expulser les noirs de leurs rangs et abandonner les fusillades au volant, en effet il s'est produit un incident dans lequel un enfant d'un membre de la Mexican Mafia aurait perdu la vie lors d'un drive-by shooting. Les représentants du 18TH Gang prennent les décisions qui s'imposent et acceptent les critères de la Mexican Mafia mais en pratique toutes les cliques ne respectent pas les nouvelles règles. Peu d'entre elles excluent les noirs et les tueurs (sicarios) trouvent un moyen de contourner les fusillades au volant en posant un pied au sol. Cette entente rapporte un avantage malgré tout ça au Eighteen Street Gang, désormais il est plus (+) respecté dans la rue, un chef de clique se confie:
" J'peux obtenir tout ce que je veux dans la rue, parce qu'ils savent que je n'ai qu'à prendre le téléphone et dire j'aime pas ce gars-là, il faut faire quelque chose... Et bang, son cas est réglé. "

Pour les soldats fidèles au mouvement de la Mafia (des Sureños) à leur entrée en prison ils seront décoré d'une tape sur l'épaule en guise de fidélité et de devoirs accomplis dans le cas contraire, ils sont littéralement sanctionné allant même jusqu'à être supprimé derrière les barreaux.

kMdOSmB.png

54TH Tiny Locos, clique basé à Willowfield.



18TH GANG, EASTSIDE LOS SANTOS


C'est dans les bas fond de Eastside Los Santos que naquit une nouvelle faction du 18th Gang, une faction très très jeune étalant une palette de membres entre 8 et 17 ans pour le plus vieux connu des services de police. Les Tiny Locos (TRADUCTION: JEUNES FOUS) occupent des lors respectivement les rues de la 54ième et de San Pedro ST, ils font parler d'eux médiatiquement en fin d'année 2019 avec un fait divers qui défie la chronique: Un gangshoot, un cadavre dissimulé et carbonisé dans une benne ainsi qu'un acte de pyromanie entraînant le décès d'un adolescent. En s'informant sur les faits, on y découvre que la bande locale n'est pas si discrète que ça, en effet elle aurait procédé déjà à un gangwar s'affrontant face à une bande rivale occupant le Motel de la 6ième, les habitants témoins de leurs atrocités décrivent les membres de la faction 18th Gang comme: Dangereux, fou et très armé, ça ne leur pose aucun soucis de faire couler du sang et ça même à plusieurs contre un.
"Personne n'ose s'en prendre à l'un d'eux car si on le fait dix autres gars viennent à sa defense" dixit un habitant de la 54ième.
Cette gangwar n'aura duré qu'un cillement, la troupe du Motel n'étant pas assez robuste, ils se voient laminé, racketté et chassé du quartier.

La journée le quartier ressemble à un quartier paisible, peu trop actif dans les activités criminelles, en général les résidents du quartier sont des gens honnêtes qui s’efforcent de gagner leur vie et d'élever leurs familles. Mais à certains moments de la journée, spécialement en fin d'après-midi et à la tombée de la nuit, les gangmembers ont tendance à prendre le contrôle des rues. Les graffitis du Eighteen Street Gang se retrouvent partout, des variantes du chiffre "18" sont des inscriptions que l'on voit le plus souvent, Willowfield devient peu à peu une vraie forteresse du BEST (Barrio Eighteen Street).
Les policiers locaux ne connaissent que trop bien les moyens que les membres du Eighteen Street sont prêts à utiliser pour se faire un nom et être respecté.


V3su0un.png
East Side LS > Willowfield > Faits Divers:

GANGSHOOT SUR WILLOWFIELD, LA COMMUNAUTÉ LATINO-AMÉRICAINE PRISE POUR CIBLE

Par: William J. Colon
Le: 23.10.2019

Nous sommes le 23/10/2019, pas loin des douze coups de minuit, 22 heures 30 environ. Des jeunes habitants des environs ont pour habitude de se rejoindre à tout moment de la journée. Alors qu'ils sont regroupés devant une maison inhabitée d'Eastside Los Santos, un endroit réputé pour être un lieu-dit "squat", des coups de feu retentissent, le groupe est pris pour cible. On y compte un blessé léger dans ce premier affront. Ce n'est que dix minutes plus tard que la seconde partie de la fusillade ou bien une nouvelle fusillade ? (info à confirmer) éclate et fait un mort, un adolescent résidant d'Idlewood d'une quinzaine d'années, le cadavre du jeune homme est déplacé du milieu de la route et est caché dans une benne quelques mètres plus loin. Ce n'est que 2 heures après qu'il est découvert, suite à l’incendie de la benne dans laquelle il était.
EDIT 24/11/2019: Un mois après les faits, les nouvelles font rage l'individu décédé dit Harold Powell est membre des Black Gangsters Disciples d'Idlewood. Les enquêteurs sont toujours activement à la recherche du coupable du meurtre, la faute est quant à elle rejeté sur le gang à prédominance local, sur fond de guerre de territoire.
"Le Varrio 18 a clairement démontré qu'il souhaitait garder son territoire et serait prêt à tout pour le faire."




aDIZB5F.png

(ci-dessus, une prise du lieu du trafic, une prostituée en premier plan approchant un client, en second plan l'équipe de protection)

East Side LS > Willowfield > Faits Divers:

UN RÉSEAU DE PROXÉNÉTISME "ULTRA-VIOLENT ET MOBILE"

Par: Drew L. Goodman
Le: 17.12.2019


Elles sont âgées entre 15 et 30 ans, une tranche d'âge assez large, qui démarre dès l'adolescence. Les filles retrouvées à opérer dans la prostitution sur San Pedro ST (Willowfield) sont souvent liées à des fugues pour les plus jeunes (encore mineur) ou des femmes en quête d'argent facile et d'aventures. Elles cherchent à quitter le domicile familiale aveuglé par un amour impossible, manipulé par des personnes mal intentionnées. Ces "Loveurs Boys" comme les appellent les policiers spécialisés, "recrutent" des filles en les faisant tomber amoureux d'eux, allant même jusqu'à prostituer leur dite "conjointe".
Les activités de proxénétisme sont encore tout nouveau dans le secteur, malgré ça il fait déjà parler de lui, les heures tardives à laquelle les bosseuses quittent le lieu de travail ou encore les différents détritus (capote, pot de vaseline, pochon de drogue...) laisse penser à un endroit plus que macabre. Ce qui inquiète le plus les habitants c'est que le gang local 54th Tiny Locos s'approprie en quelque sorte le business fructueux des filles et quand le gang s'y mêle, ils ont tendance à apporter la violence avec eux, dans n'importe quel domaine.
À l'origine, les surveillances sont parties d'un appartement loué sur la 54ième près du Cluckin Bell , où des va-et-vient suspects ont été constatés par le voisinage. Un premier proxénète est alors suspecté et les policiers se rendent compte que celui-ci, sans doute avec des complices, loue des appartements ou des chambres d'hôtels pour de très courte durée sur des sites Internet.
« De la prostitution logée avec un système de profit bien huilée : chaque fille indisponible est aussitôt remplacée » décrit un habitant du quartier, témoin des vas et viens depuis le commencement du trafic.

À l'heure d'aujourd'hui, encore aucune arrestation officielle n'est revendiquée sur ce trafic, c'est un business à jambes ouverte qui opère sur East Side LS.




svZENhD.png
East Side LS > Willowfield > Faits Divers:

WILLOWFIELD, QUARTIER MALFAMÉ

Par: Lloyd T. Burr
Le: 25.12.2019


Anciennement paisible, peu troublant voir même invisble comparé aux autres recoins de Los Santos. Ce sont ces mauvaises fréquentations qui catégorisent le secteur de Willowfield comme zone sensible. Ça fait désormais plusieurs mois que le quartier est sous l'influence des 54th Tiny Locos (TLS), branche du 18st Gang dans East Side Los Santos. Les activités de cette bande criminelle effleure le grand banditisme:

- Proxénétisme.
- Braquages.
- Trafic de stupéfiants.
- Vol de véhicules.
- Cambriolages.
- Dégradations (gang graffitis, dégâts sur bien public).
- Rackettes en bande organisé. (Taxe des petits commerçants implanté)
- Jeux illégaux.
- Combats de rue.
[...]

Ce n’est qu’une petite palette de ce que le gang de rue propose comme activités criminelles. Le plus ahurissant est l'âge des membres de ce gang, avec une moyenne d'âge de 14.5 ans, le gang est le plus jeune mouvement opérant dans l'East Side et très certainement dans Los Santos, ils suivent à la lettre la dictature du Eighteen Street avec son Children Army (armée d'enfants).

Les plus petits sont des cibles idéal pour le gang, naïf, avide d'argent et en quête de savoir, ils sont enrôlé par différents moyens listé plus haut. (drug-dealer, gladiateur, voleur, cambuteur voir même braqueur...)




zEE8AFU.png
East Side LS > Willowfield > Faits Divers:

INTERVIEW D'UN GANG-MEMBER 18ST

Par: Keith J. Umana
Le: 20.11.2019

"Mec, nous c'est les Tiny Locos, les jeunes fous, tu cernes eSe?! C'est putain de méga réel ces conneries!! Eighteen ou crève, négro!" dixit un jeune que nous appellerons "James" il nous confirme alors qu'il est drug-dealer à ses heures perdues pour le Virus 18, James n'est pas un membre des 54 Tiny Locos néanmoins il rêve d'en faire partie, nous confie t-il lors de notre interview:

WNEWS: James, parlez-nous de votre vie, l'école, le quartier.
JAMES: Qu'est-ce tu veux que je te dise mec? J'emmerde ces conneries d'école, CHALÉ! Au quartier? Je suis avec mes potes, tout baigne grave, on rep le délire à dooonf!
WNEWS: Le délire? Tu parles du gang? Des 54th Tiny Locos?
JAMES: Carrément eSe, je te cause de ce genre de délire, c'est mes frères mec.
WNEWS: Et toi tu y fais partie de ce gang?
JAMES: Non négro, pas encore je fais mes preuves pour le gang mais je compte vraiment y rentrer ouais, c'est mon objéctif!
WNEWS: Et tu n'as pas peur de cette vie là James, t'as quoi quinze ans, tu penses pas que c'est une manière de foutre ta vie en l'air?
JAMES: Mec, nous c'est les Tiny Locos, les jeunes fous, tu cernes eSe?! C'est putain de méga réel ces conneries!! Eighteen ou crève, négro.
WNEWS: Qu'est-ce qu'en pense tes parents de tout ça? Ils savent que tu côtoie le gang?
JAMES: Mes parents? Ils bossent toute la journée, ma mère à deux boulots, j'la vois quelques heures par soir et encore quand elle est pas trop crevée. J'essaie de rapporter de l'argent à ma famille, comme je peux.
WNEWS: Ta mère ne voudrait pas te voir avec des gangmembers, si il t'arrive malheur tu penses qu'elle réagira comment?
JAMES: Oh je t'ai dis que c'est la vie qu'on aime, la vie qu'on mène, puro locote!
WNEWS: Et ton père, il est où dans tout ça?
JAMES: (il tire une sale tronche, surpris par la question) Mon père est en prison mec...
WNEWS: Ton père est incarcéré, c'est pour fond d'association de malfaiteurs avec tes copains du gang?
JAMES: Qu'est-ce tu me raconte, enculé... Mon père est trop vieux pour être dans le gang.
WNEWS: Est-ce que ton père est incarcéré pour trafic de stupéfiant? Ce qui te pousse à vouloir prendre exemple sur lui.
JAMES: Mec, tu me brise les couilles avec tes questions à la con là, ok? Je me tire de là eSe, laisse moi tranquille.
(James débranche et balance son micro au sol)




1.png
East Side LS > Willowfield > Faits Divers:

"DÉVASTÉS, ABANDONNÉS" LES HABITANTS DE WILLOWFIELD FACE AU TRAFIC

Par: Everett S. Phillips
Le: 24/01/2020

"18ST E/S" "RIFA TLS" A l'entrée du quartier, des tags qui sert d'aide-mémoire aux habitants les plus téméraires qui souhaiteraient balancer les activités criminelles de la bande locale. Bienvenue sur la 54th à Willowfield. A deux arrêts de bus du centre-ville (Ganton, Idlewood), le quartier est gangrené par le deal et les habitants se sentent "abandonnés".

Cet fin d'après-midi là, une quinzaine de clients potentiels défilent sous nos yeux dans le quartier, les yeux sur leur smartphone. Hommes et femmes, jeunes et vieux, dépendant ou non. Certains en veste et chemise, d'autres en t-shirt. "Les clients viennent de tous les recoins de Los Santos, de tous les milieux", explique une source policière. Lors de notre mise en situation sur-place un habitant nous décrit la scène comme telle:
"Si vous cherchez du cannabis ou de la cocaïne, c'est simple", raconte un habitant. "Dès que vous sortez de l'arrêt de bus face à l'ammu-nation, un rabatteur vous prend en charge, il vous guide jusqu'à un vendeur, vous donnez votre argent et vous attendez, au pied de ce bâtiment, qu'on vous apporte la marchandise."

On y vend essentiellement du cannabis et de la cocaïne (bien que des rumeurs circulent concernant la mise en circulation d'armes; rien d'officiel), pour un chiffre d'affaires quotidien estimé à plusieurs milliers de dollars. Des centaines d'acheteurs défilent chaque jour, au vu de tous. Parfois, "la file d'attente déborde telle qu'ils envoient les clients au fastfood d'à côté", raconte une autre habitante.

Cheveux courts, veste en jean, elle qui vit là depuis plus de 40 ans, estime que la situation a commencé à se dégrader il y a deux ans. Jusque-là, le trafic se pratiquait à petite échelle "caché dans les halls de bâtiment ou les ruelles", raconte-t-elle autour d'un café avec deux voisines. "Il y avait une bonne ambiance dans le quartier, et vous viviez aux portes du centre ville pour pas cher".

3.png

(M2 Arrêt McCain High School - Willowfield)


Mais l'emplacement, à 100 mètres du bus, au pied de l'autoroute et proche d'une gare routière, a aussi tapé dans l’œil des dealers. Poussés notamment par le démantèlement de trafics dans les quartiers aux alentours, expliquent les habitants, ils ont peu à peu pris possession du quartier.

Le trafic engendre également des tensions qui finissent dramatiquement par des règlements de compte, souvenez-vous la une qui avait frappé Willowfield, à ce jour encore, aucun auteur présumé n'a était jugé. @revue de presse 2019.

revue de presse 2019

V3su0un.png


Des habitants qui sont parfois condamnés à rester cloîtré chez eux ou encore "contrôlé" à l'entrée du bâtiment "ils m'ont déjà demandé ma carte d'identité" raconte une jeune mère de famille célibataire, résidente du quartier. Les halls de bâtiment insalubre et constamment dégueulassé par de l'urine ou encore des crachats, sans compter le nombre incalculable de mégots et autres détritus qui jonchent le sol.

Contactée par courrier recommandé, le service des forces de l'ordre dit avoir pris en compte la "situation de violence" et assure qu'une présence policière sera tenue "jusqu'à nouvel ordre".

Mais les habitants craignent que cela ne suffise pas: "Le quartier a été abandonné, on a laissé le trafic et le crime s'installer, ça a commencé avec deux-trois consommateurs. Aujourd'hui, il est là, en permanence. On ne voit plus d'issue."

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB

© 2017-2020 LeRoleplay - GTA SA:MP Tous droits réservés.