Annonce

Le serveur est ouvert !
L'ip du serveur : samp.leroleplay.fr:1200
En cas de bug : 149.202.64.55:1200
version : 0.3.DL (Télécharger)

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1

30/03/2018 09:08
Malibu
Membre
Inscription : 25/01/2018
Messages : 796

LeRoleplay - Manuel des drogues

(IC) Post-it affichés en ville.
• Solari | Consultant en drogues et pharmaceutiques.
• 6615267

Ceci est un guide IC pour la prévention des drogues.
Vous n'avez pas accès au manuel numérique ci-dessous sauf s'il vous est retransmis IG en mains propres.

Je l'expose OOC pour ceux qui veulent pratiquer un RP autour des drogues.
Si vous reprenez ce guide OOC, merci de me demander l'autorisation.

• Le guide est divisé en plusieurs "cours" suivant un ordre croissant (calqué sur le model pédadogique américain) ; plus le chiffre est grand et plus on rentre dans les détails. 101, 201, 202, 203, 301, 302, 401, 501, 502.

• Le guide est incomplet, je le terminerai un jour. Il manque trois parties IC (302, 401, 501) et une partie OOC (502) pour l'application des drogues qui existent dans le script de LRP.


Crédits : Malibu.

Dernière modification par Malibu (03/04/2018 21:37)

Hors ligne

#2

30/03/2018 09:09
Malibu
Membre
Inscription : 25/01/2018
Messages : 796

Re : LeRoleplay - Manuel des drogues

DROGUES 101



Vous entendez parler de narcotiques à la télévision, dans les films, à la radio, dans les livres, les magazines, sur Internet et dans les conversations quotidiennes avec vos amis et vos pairs. Certaines informations sont vraies, mais beaucoup d’entre elles sont inexactes.

Vous ne pouvez pas prédire l'effet qu'un médicament ou une drogue peut avoir sur une personne, surtout si c'est la première fois que la personne l'essaye : ceci concerne les petites et les grandes doses.

La chimie du cerveau et du corps de chacun est différente.
La tolérance de chacun pour les drogues est différente.
L'usage de drogues peut entraîner des abus, de la toxicomanie, de graves problèmes de santé et même la mort.
Les médicaments qui sont prescrits par la loi et les médicaments en vente libre peuvent être tout aussi dangereux que les drogues illicites.

Renseignez-vous le plus possible sur les drogues illicites et les médicaments légaux. Les effets peuvent être psychologiques et physiques.

La loi sur les substances contrôlées (CSA) réglemente cinq catégories de drogues :

       A. Narcotiques/Stupéfiants
       B. Dépresseurs
       C. Stimulants
       D. Hallucinogènes
       E. Stéroïdes anabolisants

La loi sur les substances contrôlées (CSA) ne réglemente pas les quatre catégories suivantes :

       F. Marijuana/Cannabis
       G. Inhalants
       H. Médicaments sans ordonnance
       I. Drogues sur mesure

✓ Chaque catégorie a ses propres propriétés.
✓ Les drogues sous une même catégorie produisent souvent des effets similaires.
✓ Les substances contrôlées, quelle que soit la catégorie, partagent un nombre des caractéristiques communes.
✓ Toutes les substances contrôlées ont un potentiel d'abus ou sont immédiates précurseurs de substances présentant un potentiel d'abus : à l'exception des stéroïdes anabolisants.

✘Certaines substances sont abusées pour modifier l'humeur, les pensées et les sentiments qui passent par le système central nerveux (cerveau et moelle épinière).
✘Certaines drogues soulagent la douleur, l'anxiété ou la dépression.
✘ Certaines induisent le sommeil et d'autres dynamisent.

La mesure dans laquelle une substance est capable de produire des sentiments intensément agréables (une euphorie) augmente la probabilité que cette substance soit abusée.

Hors ligne

#3

30/03/2018 09:09
Malibu
Membre
Inscription : 25/01/2018
Messages : 796

Re : LeRoleplay - Manuel des drogues

DROGUES 201




A. Narcotiques/Stupéfiants

Les narcotiques (ou stupéfiants) regroupent une variété de substances qui émoussent les sens et soulagent la douleur. Bien que certains considèrent tout type de drogue comme « narcotique/stupéfiant », on devrait utiliser ce terme spécifiquement pour les dérivés de l'opium et à leurs substituts semi-synthétiques. Une expression plus modèrne pour ces drogues et qui ne nous fera pas tourner aux ambiguïtés est « opioïde ». Cette classification inclut l'héroïne et les médicaments pharmaceutiques comme l'OxyContin, le Vicodin, la codéine, la morphine, la méthadone et le fentanyl.

Noms de rue : Smack, Horse, Mud, Brown Sugar, Junk, Black Tat, Big H, Paregoric, Dover’s Powder, MPTP (New Heroin), Hilbilly Heroin, Lean or Purple Drank, OC, Ox, Oxy, Oxycotton, et Sippin Syrup.


B. Stimulants

Les stimulants regroupent une variété de substances qui activent et accélèrent les circuits nerveux et physiques d’un individu. Les groupes chimiques qui retombent sous cette classification sont les amphétamines, le méthylphénidate, les médicaments pour perte de poids et les drogues illicites tel que la méthamphétamine, la cocaïne et la méthcathinone.

Noms de rue : Bennies, Black Beauties, Cat, Coke, Crank, Crystal, Flake, Ice, Pellets, R-Ball, Skippy, Snow, Speed, Uppers et Vitamin R.


C. Dépresseurs

Les dépresseurs vont vous endormir, soulager l'anxiété, apaiser les spasmes musculaires et prévenir les crises. L’origine des dépresseurs vient des barbituriques : des médicaments plus anciens comme le butalbital, le phénobarbital, le pentothal, le seconal et le nembutal. Une personne peut développer rapidement une dépendance et une tolérance aux barbituriques, ce qui signifie qu'une personne devra augmenter les doses ce qui engendrera des probabilités plus élevées de coma ou de mort. Les benzodiazépines ont été développées pour remplacer les barbituriques, bien qu'elles partagent un grand nombre d’effets secondaires indésirables comme l’addiction et la tolérance. La famille des benzodiazépines inclut les pharmaceutiques suivants : Rohypnol, Valium, Xanax, Halcion, Ativan, Knolopin, Lunesta, Ambien et Sonata. D’autres dépresseurs plus dangereux que les benzodiazépines que l’on peut retrouver dans le marché illicite sont les dérivés du méprobamate et du methaqualone.

Noms de rue : Barbs, Benzos, Downers, Georgia Home Boy, GHB, Grievous Bodily Harm, Liquid X, Nerve Pills, Phennies, R2, Reds, Roofies, Rophies, Tranks et Yellows.


D. Hallucinogènes

Les hallucinogènes sont présents dans les plantes et les champignons. Ils peuvent également être produits synthétiquement en laboratoire. Cette catégorie est la classification la plus ancienne des substances illicites. Les hallucinogènes sont utilisés pour leurs capacités à modifier la perception et l'humeur humaines. Les hallucinogènes se présentent sous diverses formes, en voici quelques exemples : la MDMA en poudre, des comprimés d'ecstasy aux logos colorés pour les jeunes, de la LSD sur un bout de carton, des pilules de PCP ou encore des champignons.

Noms de rue : Acid, Blotter, Blotter Acid, Cubes, Doses, Fry, Mind Candy, Mushrooms, Shrooms, Special K, STP, X et XTC.


E. Stéroïdes anabolisants

Les stéroïdes anabolisants sont des variantes de l'hormone mâle testostérone, produites synthétiquement. Ces substances sont abusées dans le but de promouvoir la croissance musculaire, améliorer la performance sportive ou améliorer l’apparence physique. La testostérone, la nandrolone, le stanozolol, la méthandiénone et le boldénone sont les stéroïdes les plus fréquemment utilisés.

Noms de rue : Arnolds, Juice, Pumpers, Roids, Stackers et Shakers.


F. Marijuana/Cannabis

La marijuana est un psychotrope (psychoactif) produit par la plante Cannabis sativa. La marijuana contient plus de 480 constituants. On sait que la THC (delta-9-tétrahydrocannabinol) est l'ingrédient principal qui produit cet effet psychoactif. La marijuana est cultivée aux États-Unis, au Canada, au Mexique, en Amérique du Sud, dans les Caraïbes et en Asie. Elle peut être cultivé dans les environnements extérieurs et intérieurs. Il existe des concentrés de THC classés dans la catégorie des « Extraits de THC » (souvent sous forme d’huile).

Noms de rue : Aunt Mary, BC Bud, Blunts, Boom, Chronic, Dope, Gangster, Ganja, Grass, Hash, Herb, Hydro, Indo, Joint, Kif, Mary Jane, Mota, Pot, Reefer, Sinsemilla, Skunk, Smoke, Weed et Yerba.


G. Inhalants

Les substances inhalées sont des substances invisibles et volatiles présentes dans les produits ménagers courants qui produisent des vapeurs chimiques. Ces vapeurs, sont inhalés pour induire des effets psychoactifs ou altérant l'esprit. Il y a plus de 1000 produits qui sont très dangereux lorsqu'ils sont inhalés : les vernis, les fluides de climatisation, les marqueurs de feutre, les peintures en aérosol, les désodorisants et le butane.

Noms de rue : Gluey, Huff, Rush et Whippets.


H. Médicaments sans ordonnance

Même si certaines substances ne sont pas actuellement contrôlées par le Controlled Substances Act (CSA), elles présentent des risques pour les individus qui en abusent. La sélection suivante a été tirée par les statistiques de la faculté de santé publique de l’University of Southern California (USC). Ces trois substances sans ordonnances peuvent être dangereuses si un individu tombe dans l’abus - DXM, Kratom, Salvia Divinorum.

Noms de rue : CCC, Dex, DXM, Poor Man’s PCP, Robo, Rojo, Skittles, Triple C, Velvet, Maria Pastora et Sally-D.


I. Drogues sur mesure

Récemment, l'abus de drogues synthétisées (clandestinement) est réapparu comme un problème mondial. Ces médicaments sont produits illicitement dans le but de développer des substances qui diffèrent légèrement des substances contrôlées. La structure chimique est différente mais les effets pharmacologiques sont imités. Ces substances sont communément appelées « drogues sur mesure » et elles recouvrent plusieurs catégories de produits illicites. Quelques exemples au sujet : cathonines sur mesure,THC sur mesure et opioides sur mesure.

Noms de rue : Bath Salt, K2, Spice, Bliss, Vanilla Sky, Nice Guy, Ninja, Crazy Clown, Yu-catan, Fire et U-47700.

Hors ligne

#4

30/03/2018 09:10
Malibu
Membre
Inscription : 25/01/2018
Messages : 796

Re : LeRoleplay - Manuel des drogues

DROGUES 202




A. Narcotiques/Stupéfiants
- Fentanyl
- Héroïne
- Hydromorphe
- Méthadone
- Morphine
- Opium
- Oxycodone

B. Dépresseurs
- Barbiturate
- Benzodiazépine
- GHB
- Rohypnol

C. Stimulants
- Amphétamine
- Cocaïne
- Khat
- Méthamphétamine

D. Hallucinogènes
- Ectasy/MDMA
- Kétamine
- LSD
- Peyote et Mescaline
- Psylocibin (champignons)

E. Stéroïdes anabolisants
- Stéroïdes

F. Marijuana/Cannabis
- Marijuana (Sativa vs. Indica)
- Concentrés de cannabis (huile/wax/dabs)

G. Inhalants
- Inhalants

H. Médicaments sans ordonnance
- DXM
- Kératome
- Salvia Divinorum

I. Drogues sur mesure
- "Bath Salts" (Cathinone synthétique)
- "K2/Spice" (THC synthétique)
- Opioïdes sur mesure (synthétique)

Hors ligne

#5

30/03/2018 09:11
Malibu
Membre
Inscription : 25/01/2018
Messages : 796

Re : LeRoleplay - Manuel des drogues

DROGUES 203




A. Narcotiques/Stupéfiants


- Fentanyl
1521655862-fentanyl.png
- Héroïne
1521655864-hero.png
- Hydromorphe
1521655860-hydro.png
- Méthadone
1521655955-methadone.png
- Morphine
1521656066-morphine.png
- Opium
1521656090-opium.png
- Oxycodone
1521656068-oxyco.png


B. Dépresseurs


- Barbiturate
- Benzodiazépine
- GHB
1521655858-ghb.png
- Rohypnol
1521656436-rohypnol.png


C. Stimulants


- Amphétamine
1521655703-amphetamine.png
- Cocaïne
1521655708-cocaine.png
- Khat
1521655953-khat.png
- Méthamphétamine
1521655958-methamphetamine.png


D. Hallucinogènes


- Ectasy/MDMA
1521655959-mdma.png
- Kétamine
1521655864-ketamine.png
- LSD
1521655961-lsd.png
- Peyote et Mescaline
1521655960-mescaline.png
- Psylocibin (champignons)
1521656069-psylocibin.png


E. Stéroïdes anabolisants


- Stéroïdes
1521656348-testosterone.png


F. Marijuana/Cannabis


- Marijuana (Sativa vs. Indica)
1521655706-canna.png
- Concentrés de cannabis (huile/wax/dabs)
1521655705-dabs.png


G. Inhalants


- Inhalants
1521655858-inhalant.png


H. Médicaments sans ordonnance


- DXM
1521655708-dxm.png
- Kératome
1521655958-kratom.png
- Salvia Divinorum
1521656357-salvia.png


I. Drogues sur mesure


- "Bath Salts" (Cathinone synthétique)
1521655708-bathsalt.png
- "K2/Spice" (THC synthétique)
1521655863-k2.png
- Opioïdes sur mesure (synthétique)
1521656069-synopio.png

Hors ligne

#6

30/03/2018 09:11
Malibu
Membre
Inscription : 25/01/2018
Messages : 796

Re : LeRoleplay - Manuel des drogues

DROGUES 301



DÉPENDANCE

Les substances, qu’elles soient régularisées ou non par la loi, sont toutes capables d'amener aux dépendances. On distingue deux types de dépendances : physique et psychologique.

Dépendance physique
La dépendance physique fait référence aux changements survenus dans le corps après l'utilisation répétitive d’une drogue. Cette dépendance se crée pour empêcher un « syndrome de retrait » (un abandon de la drogue qui engendrera une rechute chimique dans l’organisme). La dépendance physique varie en fonction des facteurs suivants :

- Le type de substance illicite
- Le dosage de la substance
- La voie par laquelle la drogue a été consommée
- Le mélange avec d’autres drogues lors de la consommation
- La fréquence et la durée de consommation de la drogue
- L’âge, le sexe, la santé et la constitution génétique de l’utilisateur

Dépendance psychologique
La dépendance psychologique fait référence au « besoin perçu » (l’envie) qu’un individu a pour une drogue. Les personnes qui sont psychologiquement dépendantes à une drogue particulière sentent souvent qu’ils ne peuvent pas fonctionner sans l’utilisation continue de cette substance.

Alors que la dépendance physique pourrait disparaitre au bout de quelques jours ou au bout de quelques semaines, la dépendance psychologique peut perdurer plus longtemps. Le fait que ce besoin psychologique dure plus longtemps, incite la personne à rechuter dans les substances et réinitier la consommation après une période d’abstinence.

Les personnes ayant un trouble de consommation sont habituellement physiquement dépendantes de la drogue dont ils abusent. La dépendance physique n’est pas une addiction, contrairement à ce que l’on croit. Par exemple, les patients qui consomment des narcotiques pour des douleurs chroniques (ou des benzodiazépines pour traiter l’anxiété) sont susceptibles d’être physiquement dépendantes de ces médicaments mais elles ne sont pas « addictes ».


ADDICTION

L’addiction est définie comme un comportement compulsif de recherche de drogue où l’acquisition et l’utilisation d’un médicament devient l’activité la plus importante dans la vie de l’utilisateur. Cette définition, implique une perte de contrôle dans l’usage de drogues et la personne avec un trouble de consommation poursuit dans l’abus. Ceci engendre des graves problèmes médicaux et sociaux.

Statistique : En 2015, on estime que 27,1 millions d'Américains ont été consommateurs de drogues illicites. Ceux-ci étaient âgés de 12 ans ou plus. Cela nous mène à conclure qu’ils avaient utilisé une drogue illicite au cours du mois précèdent (parce que la substance reste dans le sang pendant une certaine durée de temps avant de ressortir de l’organisme). Cette estimation représente 10,1% de la population des états unis qui est âgée de +12ans. Les drogues illicites qui ont été mal utilisées (consommées dans l’abus) lors de l’étude sont : la marijuana, la cocaïne, le crack, l’héroïne, les hallucinogènes, les inhalants, la méthamphétamine et les psychothérapiques sur ordonnance (analgésiques, tranquillisants, stimulants et sédatifs)

Les drogues au sein d'une classe sont souvent comparées les unes aux autres en termes de puissance et d’efficacité

- La puissance se réfère à la quantité chimique pour ressentir un certain effet (indépendamment de la dose).
- La force se réfère aux effets qui jouent un rôle dans la sélection de la drogue par l’utilisateur.

Il est important de garder à l’esprit que les effets produits varient considérablement en fonction du dosage et de la voie d’administration. L’utilisation simultanée d’autres drogues peut améliorer ou bloquer un effet : les toxicomanes prennent souvent plus qu’une drogue pour stimuler l’effet souhaité.
Il y a un nombre de théories qui tentent d’expliquer les prédictions de chaque utilisateur ainsi que la sensibilité de la personne face à une drogue mais il est clair que certaines prédispositions génétiques peuvent mener à des comportements addictifs.

Statistique : Les jeunes sont particulièrement vulnérables à l'abus de drogues. Selon le National Institute on Drug Abuse, dans le dernier tiers du XXe siècle environ 48% des jeunes ont utilisé une drogue illicite au moment après ou pendant le lycée. 7% pour les élèves en troisième, 16% pour ceux en seconde et 24% pour ceux en terminale.

Les jeunes élevés dans des environnements où les parents utilisent des drogues, où les voisins consomment régulièrement et où les fréquentations en abusent à rythme conséquent, peuvent tomber rapidement dans une spirale d’intoxication.

Statistique : Pres de 70% de ceux qui essayent une drogue illicite avant l’âge de 13ans développent un syndrome au cours des sept années qui s’en suivent contrairement au 27% qui développent un syndrome après l’âge de 17ans.

Dernière modification par Malibu (03/04/2018 08:00)

Hors ligne

#7

30/03/2018 09:12
Malibu
Membre
Inscription : 25/01/2018
Messages : 796

Re : LeRoleplay - Manuel des drogues

DROGUES 302

Hors ligne

#8

30/03/2018 09:12
Malibu
Membre
Inscription : 25/01/2018
Messages : 796

Re : LeRoleplay - Manuel des drogues

DROGUES 401

Hors ligne

#9

30/03/2018 09:12
Malibu
Membre
Inscription : 25/01/2018
Messages : 796

Re : LeRoleplay - Manuel des drogues

DROGUES 501

Hors ligne

#10

30/03/2018 09:13
Malibu
Membre
Inscription : 25/01/2018
Messages : 796

Re : LeRoleplay - Manuel des drogues

DROGUES 502

Hors ligne

#11

01/04/2018 16:06
LJo
Membre
Inscription : 08/10/2017
Messages : 1 412

Re : LeRoleplay - Manuel des drogues

Excuse moi mais l’ectasie n'ai pas à classer dans les drogues hallucinogène mais plus dans les stimulants car cette merde est issu justement de tout les résidus restant de mdma/amphèt.

(tu pourras faire supprimer le message par la suite si tu veux)


Thread:Native Mustang MC
Galerie personnelle:Ohanzee Native

Hors ligne

#12

02/04/2018 15:28
Malibu
Membre
Inscription : 25/01/2018
Messages : 796

Re : LeRoleplay - Manuel des drogues

LJo a écrit :

Excuse moi mais l’ectasie n'ai pas à classer dans les drogues hallucinogène mais plus dans les stimulants car cette merde est issu justement de tout les résidus restant de mdma/amphèt.

(tu pourras faire supprimer le message par la suite si tu veux)

Je suis tout à fait d'accord avec toi pour classer la MDMA dans les stimulants mais elle a un côté hallucinogène (les hallucinations ne sont pas forcément visuelles, il y a aussi des hallucinations sonores).

C'est un stimulant parce que chimiquement dit c'est une <méthylènedioxy-méthamphétamine> ce qui fait que la méthamphétamine la fait tomber parmi les amphétamines (accélèration du système nerveux – un stimulant).

Cependant, vu qu'elle produit des effets de qui changent la perception (chaleur émotionnelle, la perception des sens, la perception du son et la perception du temps) alors je l'ai mise parmi les hallucinogènes. Cette classification est en accord avec la liste du Controlled Substances Act (classification des pharmaceutiques légaux et illégaux aux USA).

DROGUES 101 a écrit :

✓ Les substances contrôlées, quelle que soit la catégorie, partagent un nombre des caractéristiques communes.

Guide a écrit :

Ceci est un guide IC pour la prévention des drogues du LSPD.
[...]
Je l'expose OOC pour ceux qui veulent pratiquer un RP autour des drogues.

Dernière modification par Malibu (03/04/2018 07:54)

Hors ligne

#13

02/04/2018 18:06
LJo
Membre
Inscription : 08/10/2017
Messages : 1 412

Re : LeRoleplay - Manuel des drogues

Sa se comprend mieux dans se cas, vraiment cool tes détails.


Thread:Native Mustang MC
Galerie personnelle:Ohanzee Native

Hors ligne

#14

02/04/2018 19:52
Smuggling
Banni(e)
Inscription : 15/01/2018
Messages : 21

Re : LeRoleplay - Manuel des drogues

giphy.gif

Hors ligne

#15

03/04/2018 09:47
Sko
Membre
Inscription : 03/11/2017
Messages : 220

Re : LeRoleplay - Manuel des drogues

Énorme.

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB

© 2017-2019 LeRoleplay - GTA SA:MP Tous droits réservés.

Préparez vous pour la nouvelle MAJ

Télécharger la version 0.3DL de SA:MP

Ou Voir comment la télécharger